Exposition personnelle : Je te dis que oui
Lieu: chez Pauline Perplexe
Date: 2021

Texte d’exposition :

«À la base, je pense avoir été appelée en qualité d’observatrice. Je me suis donc rendue sur place, en minibus, et face à la mer, j’ai pu mesurer l'ampleur de la tâche.
Muette par contrat, je ne prends part ni aux bavardages météo, ni aux hurlements des enfants. Procédant méthodiquement par zone délimitée, je note toute la complexité et la richesse de ce qu’il s’y passe. Je me projette dans la vie d’une mouette, puis d’une crevette, puis de milliers de poissons.

Epuisée, je m’allonge à même le sable, plate comme une raie. Tout mon corps se laissant aller à cette délicieuse oisiveté, je m’enfonce encore d’un cran.

Un tracteur me roule dessus.  Il a tout simplement dû rester scotché par le spectacle marin (je ne pense pas qu’il ait été alcoolisé).

Je ne me vois donc plus, mais je peux constater que mon corps entier s’est fait mouler de toute part dans du sable mouillé. Une chaleur se propage entre les grains, je ne dois pas être si loin.

J’ai bien ri toute seule, ensablée en étoile.
Heureusement, ma cage thoracique demeure intacte. Grâce à la technique de la carpe, j’ai développé une capacité redoutable à rester en apnée. Rien ne presse.

Au pire le groupe PLAGE s’en chargera. De toute évidence, ils ont senti que quelque chose ne tournait pas rond. Mais il est difficile d’y voir clair lorsqu’on parle d’un corps entièrement sous terre.

On a ramené du renfort, des plagistes venus d’ailleurs, y compris de lieux paradisiaques, comme Tahiti. Hélas, le public, ne voyant rien, s’agace et déserte le terrain. Il n’y aura donc pas de scoop cet été, déplorent les unes intérieurement, les autres en grimaçant.

Je commençais à me voir défiler sous tous les âges de la vie au coeur d’un tourbillon stellaire, quand 100 milliards de tonnes d'eau sont enfin venues me tirer de là. Je me suis alors laissée entraîner, emportant au passage une bonne partie de la plage, au fin fond de cet univers aquatique, tout à fait fantastique.

Clac, sauvée.

Presque instantanément, je déniche des paillettes, des perles rares et quelques grosses pépites, juste de quoi m’assurer une forme de crédibilité auprès de ma nouvelle équipe sous-marine. Mes talents d’orpailleuse n’ont fait que confirmer mon intérêt pour la recherche, dans des conditions plus stimulantes encore. De fait, statistiquement, la probabilité de trouver un trésor dans ces conditions-là est bien plus élevée. »




« Clac »
bombe, Perruques, plexiglass, plastique, impression sur tissu, 90 x 120 cm



« Sauvée »
ruban tissu et peinture à l’huile sur tableau velleda, 130 x 200 cm



“Au pire le groupe PLAGE s’en chargera”, “Pas de scoop cet été”, “En qualité d’observatrice”
techniques mixtes sur toile et miroir


“Le groupe PLAGE”
impression sur tissu, acrylique et couture sur toile, 120 x 180cm